SESRIC

Atelier conjoint SESRIC / YTB sur la « Diaspora musulmane: perspectives et défis pour la paix et la prospérité mondiales »
 
Date : 12-13 Mai 2018 Lieu : Istanbul Turquie

Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales et de formation pour les pays islamiques (SESRIC) et la Présidence des turcs à l'étranger et des communautés affiliées (YTB) ont organisé conjointement un atelier sur la « Diaspora musulmane : perspectives et défis pour la paix et la prospérité mondiales », les 12 et 13 mai 2018, dans la ville historique d'Istanbul, Turquie.

L'atelier a réuni des universitaires, experts et représentants des gouvernements des principales autorités de la diaspora des États membres de l'OCI, des représentants des organisations régionales, internationales et des institutions de l'OCI, ainsi que des ONG.

L'atelier de 2 jours a exploré les possibilités de collaboration entre les autorités de la diaspora des pays membres de l'OCI qui sont en charge des citoyens vivant à l'étranger. L'atelier a rassemblé les informations sur les politiques et les travaux effectués par les États membres de l'OCI sur les communautés de la diaspora pour améliorer leur bien-être économique, social et politique et promouvoir leur succès, y compris leur contribution dans le pays d'accueil et d'origine.

Les participants à l'atelier ont été accueillis par S.E. l'Amb. Musa Kulaklıkaya, directeur général du SESRIC, M. Sayit Yusuf, vice-président de la Présidence des turcs à l'étranger et des communautés affiliées (YTB) et S.E. l'Amb. Umit Yardım, Sous-Secrétaire adjoint du ministère des Affaires étrangères de la Turquie.

Au cours de son allocution d'ouverture, l'Amb. Musa Kulaklıkaya a adressé les participants et a souligné l'importance du rapport de la diaspora musulmane mondiale (GMD) et son principal objectif de créer un atlas interactif au moyen de statistiques utiles sur la population musulmane vivant dans les pays à majorité musulmane.

« Ce rapport fournit un éventail de statistiques utiles sur la diaspora musulmane, ainsi que des commentaires sur les ressemblances et les différences des problèmes auxquels elle est confrontée dans différents pays, » a-t-il indiqué.

L'Amb. Kulaklıkaya a ajouté que ce rapport vise à combler les lacunes liées à la connaissance limitée et fragmentée sur la diaspora musulmane et a déclaré que c'est le premier effort global de ce genre.

« Malgré la récente avancée de la littérature sur la diaspora musulmane, nos connaissances sur cette question demeurent limitées et fragmentées. Avec l'intention de combler cette lacune et de collaborer plus étroitement avec la diaspora musulmane, en septembre 2016, le SESRIC a lancé le « Projet de la diaspora musulmane mondiale » et a commandé une étude complète des communautés musulmanes vivant dans les pays non musulmans; une brochure d'information fournissant les résultats préliminaires de cette étude préparée par l'Université des sciences sociales d'Ankara, a-t-il ajouté.

En outre, Son Excellence a insisté sur l'importance de l'atelier sur la Diaspora musulmane, en prenant en considération le fait que, dans le monde d'aujourd'hui les individus et les sociétés sont en contact étroit et le fait que les musulmans constituent aujourd'hui l'une des plus grandes diasporas dans le monde.

Bien qu'un grand nombre de population musulmane continue de vivre dans la zone Asie-Pacifique et Moyen-Orient et Afrique du Nord, un nombre considérable vit dans « des pays non-musulman » et ce nombre croit chaque jour.

On estime que les musulmans constitueront 8 % de la population européenne en 2030 et 2,1 % de la population américaine en 2050. Les pays comme la Belgique, le Canada et les Pays-Bas seront dans le top sept des pays qui accueillent plus de 1 million de musulmans en 2030.

Plus d'un cinquième de la population musulmane mondiale vit aujourd'hui en Europe, en Amérique du Nord et en Australie. Le Pew Research Center estime qu'il y a eu environ 3,5 millions de musulmans vivant aux États-Unis en 2017. D'autre part, selon les estimations présentées dans l'Annuaire des musulmans en Europe, le nombre de population musulmane estimé en 2016 était d'environ 25 millions. Si l'on ajoute à ce nombre environ 20 millions de musulmans vivant dans la Fédération de Russie, la population musulmane en Europe sera autour de 45 millions.

Ces chiffres indiquent que la taille des communautés musulmanes diasporiques croît rapidement et qu'il est donc essentiel de prêter attention non seulement à leurs problèmes et défis, mais aussi à améliorer les conditions et les opportunités pour apporter une contribution plus importante dans les domaines sociaux, culturels et économiques et le développement politique dans leurs pays.

Le rapport réaffirme également l'avis que la principale préoccupation des communautés musulmanes dans les pays non musulmans demeure le racisme, l'islamophobie, la discrimination institutionnelle, ainsi que la discrimination par la société.

Par exemple, 56,1 % des répondants à Londres ont mentionné le racisme et l'islamophobie comme le principal défi pour vivre au Royaume-Uni. Cependant, 72,7 % d'entre eux ont indiqué la liberté religieuse et culturelle comme le principal avantage de vivre dans le pays.

En outre, l'atelier a été l'occasion d'évaluer l'état actuel des affaires de la diaspora musulmane. Il a également été une occasion d'échanger des idées et des points de vue et d'identifier les résultats pertinents de l'atelier, afin de prendre les mesures nécessaires pour renforcer la coopération et la solidarité entre les pays de l'OCI sur la question de la population musulmane vivant à l'étranger.

Documentation

Présentations

Premier jour :

  • Présentation de l'atelier sur la GMD (en anglais)
  • Diaspora musulmane en Grande-Bretagne Muhammad Abdul BARI (en anglais)
  • Diaspora musulmane -Défis actuels et futurs -Présentation (en anglais)
  • Présentation de l'Afghanistan (en anglais)
  • Présentation du Pakistan (Zahid Mustafa) (en anglais)
  • Présentation de l’Université de Sciences Sociales (ASBU) -Gürol Baba (en anglais)

Deuxième jour :

Photos